You are here

Frontier Science Roundtable

La version française suit

On September 25, 2017, the Office of the Chief Scientist (OCS) at Natural Resources Canada (NRCan), Waterloo Global Science Initiative (WGSI) and the Waterloo Institute for Sustainable Energy (WISE) held a roundtable discussion on the potential of today’s frontier scientific research to disrupt tomorrow’s energy system. 

The Frontier Science Roundtable’s purpose was to share with Generation Energy - a national dialogue on Canada’s path to a low-carbon future hosted by Natural Resources Canada - a science perspective on the potential of today’s frontier scientific research to disrupt tomorrow’s energy system. The Generation Energy campaign invited all Canadians to contribute their ideas on how Canada should develop its resources more sustainably and invest in the energy of tomorrow. The information collected through Generation Energy will be used to design an approach for how the federal government can work with provinces and territories to create the affordable energy and innovative jobs Canadians want.

FRONTIER SCIENCE ROUNDTABLE BRIEF

Roundtable participants were drawn from diverse focus
areas including machine learning, nanomaterials and
science fiction and were tasked with considering how
uncertainty of research outcomes and convergence of
research disciplines could affect Canada’s long-term energy
future.

The 2050+ timeline and framing of the discussion
encouraged new ideas regarding both physical and
theoretical frameworks, as well as the policy and funding
ecosystem needed to realize the opportunities that may
arise. The roundtable did not seek consensus. Rather, its
intent was to generate feedback and insights that can help future policy and investment.

Download the Frontier Science Roundtable Brief. 


TABLE RONDE SUR LA SCIENCE FRONTIÈRE

Le 25 septembre 2017, le Bureau de la scientifique principale (BSP) de Ressources naturelles Canada (NRCan), le partenariat WGSI (Waterloo Global Science Initiative – Initiative scientifique mondiale de Waterloo) et l’Institut WISE (Waterloo Institute for Sustainable Energy – Institut des énergies durables de Waterloo) ont tenu une table ronde sur la capacité qu’a la recherche de pointe d’aujourd’hui à transformer le système énergétique de demain.

La table ronde sur la science frontière avait pour objectif d’échanger avec Génération Énergie — dialogue national organisé par Ressources naturelles Canada sur la diminution de la dépendance du Canada envers le carbone — des points de vue scientifiques sur la capacité qu’a la recherche de pointe d’aujourd’hui à transformer le système énergétique de demain. Dans le cadre de la campagne Génération Énergie, tous les Canadiens ont été invités à faire part de leurs idées sur la manière dont le Canada devrait développer ses ressources d’une façon plus durable et investir dans les énergies de demain. L’information ainsi recueillie servira à proposer comment le gouvernement fédéral pourrait collaborer avec les provinces et les territoires afin de produire les sources d’énergie abordable et les emplois innovateurs souhaités par les Canadiens.

 

RÉSUMÉ DE LA TABLE RONDE SUR LA SCIENCE FRONTIÈRE

Les participants à la table ronde ont été recrutés dans divers secteurs, y compris l’apprentissage automatique, les nanomatériaux et la science-fiction; on leur a demandé de réfléchir à la manière dont l’incertitude des résultats de la recherche et la convergence des disciplines de recherche pourraient affecter l’avenir énergétique à long terme du Canada.

L’horizon d’au moins 2050 et l’organisation des discussions ont favorisé l’émergence de nouvelles idées concernant les cadres physique et théorique, de même que les politiques et l’écosystème de financement nécessaires pour profiter des possibilités qui pourraient se présenter. La table ronde ne visait pas un consensus. Elle avait plutôt pour but de déclencher des réactions et des idées susceptibles d’orienter les politiques et investissements à venir.

Téléchargez le résumé de la table ronde sur la science frontière